Forum

Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

Mon chat est malade, puis-je l'aider avec mon antenne de Lecher?

QUESTION: "Mon chat est malade. Que puis-je trouver avec l'antenne pour tenter de l'aider? Dans votre liste des réglages je vois uniquement la valeur 4.2, monde animal"

RÉPONSE

Sur la liste des réglages BIOLECHER, la valeur 4.2 (géobiologie) permet de savoir si, dans le lieu ou la chose visée, il y a eu implication d’êtres du monde animal. La mesure se rapporte surtout au passé. C'est donc un réglage générique qui répond à un autre type de question.

Votre chat malade. Si je peux me permettre, vous devez tout faire pour lui éviter de subir la douleur physique, si tel est le cas. Et si ça l’est, seul un vétérinaire peut prescrire le médicament utile. Nous, les bioénergéticiens, nous sommes hors du jeu!

Diagnostic avec l’antenne de Lecher

Voici toutefois comment éviter de rester simples spectateurs du malheur de nos petits amis animaux. Sachons avant tout que l'ensemble (connu et valide) des réglages d’antenne qui permettent de se connecter à tel organe pour en évaluer la santé a été fixé par Walter KUNNEN (université de Gent, Belgique) en collaboration avec 4 autres chercheurs d’universités européennes. Monsieur KUNNEN est pour cette raison un père majeur du travail avec l’antenne de Lecher. Je le cite ici : https://www.biolecher.be/ouvrages-de-reference/

Toutefois, ces réglages correspondent à la fréquence irradiée par des organes des humains. La bioénergie et le magnétisme animal sont très distincts des nôtres. Ainsi par exemple, un veau en très bonne santé vibre sur environ 4.500 unités (chez l’humain cette valeur présume le cancer...) alors qu’un cheval vibre à plus de 20.000 unités. Allez savoir pouquoi une telle difference...

D’où l’effet revitalisant du chevalier dont le taux vibratoire moyen se situe autour de 7.500 unités… Un canari vibre quant à lui autour de 23.000 unités. Quiconque le tienne dans les paumes de ses mains en reçoit un effet vitalisant …au détriment du petit canari qui, lui, en sera "dévalisé" par effet d’osmose bioénergétique. Si tenu trop longtemps dans nos mains, il va ensuite dormir pour récupérer.

Avant d’en revenir à la question de votre chat malade, voici un exemple de transfert d’énergie entraînant le sommeil: celui d’un bébé. Le bébé "rebelle" au sommeil ne s’endort aussi bien que dans les bras de sa vieille grand-mère. C’est d’un côté. De l’autre, la vieille grand-mère se sent si bien après l’avoir bercé… Gagnant-gagnant ? Pas tout à fait… Le gain est pour grand-mère seulement. Par osmose bioénergétique la vitalité du bébé s’est déversée chez sa grand-mère, qui, du coup se sent mieux. Quant au bébé, pour ainsi dire, il s’endort par épuisement…

J’en reviens au chat malade, que faire?

Ce qui suit ne constitue pas une suggestion médicale. Il s’agit d’une approche restant ancrée au domaine bioénergétique.

Situons-nous dans le contexte interventionniste non-médical. Alors qu’au pendule l’opérateur travaille en pur radiesthésiste, avec l’antenne de Lecher il est plutôt une "caisse de résonance" qui interagit avec le phénomène étudié.

Contrairement au balancement (ou rotation) du pendule, le basculement de l’antenne de Lecher est un signal de confirmation très nettement plus fiable. Les aléas du pendule sont d'ailleurs si nombreux qu’ils font accepter aux praticiens radiesthésistes d'attribuer à leurs résultats un taux de fiabilité variable selon le moment et les circonstances. Je me permets une critique: lorsque dans le cadre d’un travail la réponse est sujette à l’incertitude il s’agit de divination ou de prédiction. C'est une forme de voyance assistée qui prête le flanc à de nombreuses critiques. Dans le mémento livré avec le kit d’antenne BIOLECHER, j’invite à s’abstenir d’une telle pratique.

Diagnostic bioénergétique appliqué à un chat (ou autre animal domestique)

  1. Réalisez le témoin de votre petit animal et valorisez-le au décagone comme indiqué dans le mémento livré avec le kit d’antenne BIOLECHER.
  2. Posez le témoin sur la masse raccordée à l’antenne (témoins sur les trous).

Option 1 (suggérée)

  • Réglez le curseur sur 2.5 ou sur 7.6
  • Convenez de trouver sur une échelle de 0 à 10 le taux de santé de votre animal. Indépendamment de l’âge de votre compagnon, convenez que 10 (ou 100) est son maximum à lui.
  • Survolez l’échelle (de 0 vers 10) avec votre antenne en fixant les graduations. L’antenne bascule dès que vous fixez la bonne valeur. (vos yeux sont le viseur de votre antenne!)
  • Si vous souhaitez maintenant déterminer l’état de santé bioénergétique organe par organe, il vous suffit de recommencer autant de fois en pensant à l’organe visé pendant que vous survolez l'échelle.
  • Vous pouvez attribuer au résultat obtenu par chaque mesure la convention suivante: moins de 65 = malade léger. Moins de 50 malade sévère. Plus de 65, pas de problème.

Option 2

Convenez d’appliquer à votre animal le même réglage fixé pour les organes humains. Vous devez dans ce cas modifier le réglage organe par organe comme indiqué sur la liste.

Dans les 2 options, à quoi le résultat peut-il servir? 

En termes d’action possible, il va servir à bien peu de choses. En cause le fait que nous ne soyons pas vétérinaires pour confirmer la maladie ni autorisés à prescrire des médicaments. Quant à aiguiller le vétérinaire pour cibler la défaillance que nous avons trouvée, c’est probablement sans issue. Dans le meilleur des cas le vétérinaire aura compassion de nous et de notre crédulité. Dans le pire des cas il aura du mal à cacher qu’il se moque de nos bêtises.

Fixer un traitement médicamenteux pour un animal malade

C’est avant tout interdit. Qui plus est, toute mesure bioénergétique tendant à évaluer l’effet d’un médicament allopathique (= pharmacologie officielle) échoue systématiquement. C’est tout simplement incompatible avec la vie. Le simple fait de tenir en main une boîte de médicaments bloque nos centres énergétiques. Très facile à vérifier avec l’antenne de Lecher.

Traitement bioénergétique

Il peut librement s’effectuer de plusieurs manières, en local comme à distance (radionique, ondes de forme). Cette pratique requiert toutefois un savoir et une préparation en diverses matières difficiles à simplifier et à rendre opérationnelles en peu de temps.

En guise de conclusion

Epargner à nos petits amis animaux toute forme de souffrance est le mieux que nous ayons à faire. Si la souffrance est sous forme de douleur physique, seul un vétérinaire peut (immédiatement) l’aider.