Antenne de Lecher à l’épreuve…

Vous y connaissez-vous en champignons?

Moi non plus, mais en voici et bon appétit.

Pendant l’abondante disponibilité de champignons de cette fin de saison 2017 bien de personnes en ont bavé… Par prudence et parce que la certitude n’est jamais assurée visuellement, elles se sont retenues d’en récolter. Les bonnes raisons de s’abstenir ne manquent pas. En temps de recolte, plus d’une fois à la radio, des organismes ont rappelé les risques et la marche à suivre en cas d’empoisonnement.

Pour ma part, tout venant de mes récoltes, je scinde les champignons en bons et mauvais, sans en connaître le nom. Conscient que ce n’est pas un jeu, le départage est pourtant simple et toujours exact. Il est fondé sur la mesure bioénergétique.

Tout ce qui est comestible émet un signal dont la longueur d’onde est de 2,5 angströms. Cette valeur a été déterminée par l’illustre biologiste belge Walter KUNNEN de l’Université de Gent. L’antenne de LECHER permet de la capter à l’instant et de trier une centaine de champignons différents en quelques minutes.

Cela vaut pour toute substance ou élément susceptible d’être comestible (ou non). Il est ainsi aisé d’évaluer la qualité bioénergétique de n’importe quel produit. C’est très pratique pour constater par exemple que certains produits étiquetés BIO n’ont de bio que leur étiquette… Autres exemples:

  • comparer la qualité de différentes bouteilles de vin sans devoir les ouvrir
  • comparer différentes marques de yogourts et constater (hélas) que la qualité de la marque plus chère est inférieure à plusieurs autres…
  • comparer différentes marques d’eau minérale en bouteilles. La bioénergie de certaines eaux est proche de celle distribuée par la ville.
  • s’assurer qu’une conserve ou un plat cuisiné est encore comestible

Intéressé par ce thème et par l’éventuelle participation à un atelier pratique à Ferrières, Hamoir ou Aywaille ? Veuillez vous signaler.
Conseil BIO du jour: si vous venez de lire le mode d’emploi de votre antenne de LECHER toute neuve, comme exercice d’apprentissage il est préférable de choisir autre chose que le tris des champignons sauvages…