Antenne de Lecher: optimisation du signal

antenne de Lecher: modèle carré versus modèle rond

Monsieur SELA nous offre une observation de pertinence qualifiée à propos du 2ème des 21 critères décrits dans mon article concerné. Plus exactement, le « U » inversé dont question dans ce deuxième critère pourrait même ne pas exister… Autrement dit, les 2 tiges parallèles pourraient/ devraient optimalement être 2 pièces distinctes uniquement reliées par le fil du curseur (shunt). La question mérite un développement dont le résultat pourra, du moins partiellement, être reporté ici. Grand Merci!

Bonjour,

J’ai parcouru avec beaucoup d’intérêt votre site internet au sujet de l’antenne de Lecher, c’est très intéressant.

La seule remarque que je me permettrais de faire c’est au sujet du « U » en haut de l’antenne de Lecher. EN effet, pour être conforme aux expérimentations d’Ernst LECHER, les fils sont  reliés entre eux uniquement par le shunt du curseur qui détermine la longueur d’onde du phénomène à détecter. L’expérience de Lecher tient compte de deux fils parallèles court-circuités uniquement par un shunt au niveau du curseur et c’est tout.

D’ailleurs la partie entre le shunt et le « haut » de l’antenne ne joue aucun rôle au niveau de la réception; les ondes stationnaires qui vont créer la résonance électromagnétique recherchée se forment antre l’entrée du signal qui est en bas de l’antenne et le shunt où les ondes réfléchissent. En fait, le « U » favorise/permet qu’une partie du signal passe aussi par là au détriment du signal total qui devrait passer seul par le shunt. Cet « U » amoindrit l’effet de résonance qui de ce fait n’est pas optimisé.

Les antennes Lecher du marché que je connais réagissent plus ou moins bien aux valeurs prédéterminées bien connues de tous , seulement mon expérience est que les antennes sans « U » sont plus sensibles que les autres par le fait que la totalité du signal est en quelque sorte habilité, pour ne pas dire « forcé », d’emprunter le shunt.

Voilà mon humble avis à manière de contribution à vos informations pertinentes à ce sujet de l’antenne de Lecher. Par par exemple, vous avez bien raison d’insister pour que les « bras » de l’antenne soient déconnectés des fils/brins à cause de la pollution de l’opérateur.

Je reste à votre disposition
Cordialement,
Antonio SELA, ingénieur.

Note:
Monsieur SELA est spécialisé dans le domaine électromagnétique y compris le rayonnement ionisant. Il est aussi gemmologue diplomé à l’ING de Paris.

2010- 2015: période d’expérimentations

antenne de Lecher, expérimentations

Au cours de la période 2010-2015, A. Caruso a effectué de nombreuses expérimentations. Déjà bien avant les années 2000, l’antenne de Lecher est un outil parfaitement accompli. Le but visait l’acquisition de certitudes. Départager et constater ce qui marche de ce qui ne marche pas. Pour cela, de nombreuses antennes artisanales ont vu le jour, chacune ayant une spécificité. Par exemple, l’antenne de Lecher de la photo du bas, réglage fixe sur 17,6 cm, ne peut pas basculer. Une fois les poignées vissées à l’endroit déterminé sur le support en bois, la détection du signal provoque une véritable « pesée ». L’observation de M. SELA me ramène un peu dans cette période…

Aller ou retourner à l’article sur les 21 critères

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.